les règles pour l'entretien d'une piscine

Règle N°1 - L’ÉQUILIBRE DE L’EAU

PH de l’eau

Il doit se situe entre 7.2 et 7.4. Il est la base d’une eau bien traitée, conditionne l’efficacité des produits de traitement, notamment celle du chlore. Quand il est trop bas (et donc acide) l’eau peut devenir agressive pour la peau, les yeux et tous les équipements de la piscine. Lorsqu’il est trop haut (et donc basique), l’eau peut se troubler à cause du calcaire et rendre inefficace les produits de traitement.



TH (dureté) de l’eau

L’équilibre de l’eau passe également par le contrôle de sa dureté, appelé aussi TH. Cela correspond à la teneur en sel de calcium et de magnésium, autrement dit : sa concentration en calcaire.

La dureté de l'eau se mesure en °F(degré français), elle dépend de votre région d’habitation et pour être idéale doit être comprise entre 10 et 15 °F.

Une eau trop dure se trouble, entartre les installations, les revêtements, les tuyauteries et les équipements. Si le TH est supérieur à 25°F, il faut ajouter un séquestrant calcaire ou procéder à l’adoucissement de l’eau.

  • CAL : séquestrant calcaire


TAC (alcalinité de l’eau) :

L’alcalinité de l’eau, surnommée TAC, est un élément important pour l’équilibre de l’eau. Le TAC indique le pouvoir tampon de l’eau, c’est-à-dire sa capacité à réguler les fluctuations du pH. Sa valeur idéale doit être comprise entre 10 et 30 °F et idéalement être a 15 °F. Si le TAC est trop faible, l’utilisation d’un correcteur (TAC +) est recommandée.

Règle N°2 - LA CHLORATION DE L’EAU

Pour que l’eau de votre piscine reste saine et cristalline, il faut éliminer les impuretés en appliquant des produits qui garantissent l’hygiène, la conservation et la transparence parfaite de l’eau.

La chloration a pour but :
- de détruire le micro-organisme tel que les bactéries, virus et champignons.
- d’éliminer par oxydation les matières organiques.

Le taux de chlore idéal se situe entre 2 et 3 mg/l DPD N°1.

Règle N°3 - LES ALGICIDES

Pour lutter préventivement contre les algues de façon durable, il est nécessaire d’employer un algicide en complément.

La croissance des algues est stimulée par un temps chaud et la lumière du soleil, pour les éviter il faut :

- Contrôler et régulièrement le PH de votre piscine.
- Doser correctement le traitement de désinfection pour empêcher l'apparition des algues
- Nettoyer régulièrement l’ensemble de la piscine et ses équipements, surtout en période chaude.
- S’assurer du bon fonctionnement de la filtration et entretenir correctement le filtre de la piscine.
- Surveiller la température de l’eau.

Pour une prévention efficace, l’adjonction hebdomadaire d’un algicide en faible quantité permettra une protection efficace et durable contre les algues.

  • ALGICIDE 200 : anti-algues préventif et curatif non moussant.

Règle N°4 - LA FLOCULATION DES FILTRES À SABLE

Certaines impuretés sont trop fines pour être arrêtées par le filtre à sable.
Elles restent en suspension dans l’eau et la rendent trouble. Sans floculant, l’efficacité du désinfectant sera considérablement amoindrie. Le floculant a la particularité d’amalgamer les particules en suspension, les rendant d’une taille suffisante pour être retenues par le filtre. L’eau est ainsi plus claire.


Pascal Blanchard
Responsable gamme paysage