pose de la brande de bruyère

La chenille processionnaire est un insecte nuisible et dangereux pour les humains et les animaux. Ses poils urticants se libèrent lorsqu’elle se sent attaquée et cause des réactions allergiques allant d’une simple urticaire à un choc anaphylactique.

En savoir plus sur la chenille processionnaire ?

Les papillons adultes des chenilles processionnaires sortent de terre en été en fonction de la région et des conditions climatiques. Si les papillons ne vivent que de 1 à 4 jours, les femelles elles pondent environ 200 œufs disposés en manchon sur deux aiguilles de pin à l’automne. Après l’éclosion, les jeunes chenilles grignotent les aiguilles durant tout l’hiver.


Si elles ne sont pas encore urticantes pour l’homme et l’animal à ce stade, elles entrainent tout de même des défoliations sur les arbres attaqués. Toutes les espèces de pin sont des victimes potentielles de ces chenilles. Les chenilles ne créent pas la mort de l’arbre mais empêchent fortement sa croissance et peuvent entrainer l’apparition de maladies.

Quand ont lieu les processions ?

Les chenilles commencent leurs processions dès le mois de février/mars dans une bonne partie de la France, lorsque les températures se font plus douces. Les chenilles descendent de l’arbre et partent s’enterrer entre 5 à 20cm dans un sol propice à la transformation en chrysalide. La chrysalide peut rester sous-terre entre quelques mois à 5 ans.

Plus la région est chaude, plus la transformation est rapide et inversement. Par exemple, dans les régions comme la Bretagne, le cycle de la chenille processionnaire se réalise souvent sur 2 années.

Urticante pour l’homme et les animaux

Lors d’un danger ou d’une phase de stress, la chenille libère ses milliers de poils microscopiques. Portés par le vent, ils peuvent atteindre très facilement la peau, les yeux et aussi le système respiratoire de l’homme et des animaux et entrainer des réactions urticantes très graves.

La solution pour se débarrasser de la chenille processionnaire ?

Dans les zones à risques telles que les lieux publics, les écoles, crèches, il est indispensable d’éradiquer ces insectes. Le piégeage tel que le collier Écopiège est une solution efficace grâce à son mastic de colmatage. Il est le seul piège recommandé par l’INRA avec 97 % de réussite aux tests.

En effet, il permet de collecter et de détruire massivement les processions de nymphoses lors de leur descente, sans avoir de contact direct avec les projections urticantes du nuisible. Il suffit de le fixer à environ 2m de hauteur sur le tronc de l’arbre.

Respectueux de l'écosystème et de la santé humaine : il intercepte seulement l'insecte ciblé et permet aux prédateurs de jouer leur rôle habituel. Écopiège est réutilisable, recyclable et ne contient pas de PVC.




Pascal BLANCHARD
Responsable Marché Espaces Verts